Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 février 2014

Retour sur notre débat "Les nouvelles façons de travailler"

espace coworking, BeeoTop, co-création, travail collaboratif

Le 23 janvier dernier, l’association Femmes & Développement Durable organisait un débat sur le thème "Les nouvelles façons de travailler" à l'espace de coworking BeeoTop, qui a donné lieu à la découverte des nouveaux concepts et initiatives autour de cette thématique dans ce lieu plus qu’insolite. Retours sur la soirée.

Steffy LETIZIA, consultante en démarches collaboratives et experte en transformation des organisations, nous a dévoilé "l’autre" concept RSE (Réseaux Sociaux d’Entreprise), de plus en plus souvent mis à contribution au service de LA RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Des exemples concrets d'expériences au sein des grandes entreprises ont permis d'illustrer l’importance que LE RSE prend dans les organisations (et la confusion engendré par l'usage de cet acronyme...).

Frédérique MALÉFANT, déléguée générale du BeeoTop (1), a présenté cet espace de coworking créé sous l’impulsion du groupe GENERALI avec l’aide d’une subvention publique.

La précarité de l’emploi, les nouveaux modèles de travail (ex. auto-entrepreneur) remettent en question le bureau comme endroit physique. Les « nomades » professionnels vivent aux rythme de leurs PCs, tablettes et smartphones. Pour les uns, ces nouvelles approches du travail sont synonymes de liberté - mais pour les autres, elles peuvent se traduire par un sentiment de solitude ou de manque de lien social. Le coworking constitue une réponse à ces enjeux en créant un « tiers lieu » où les individus peuvent se croiser et échanger, en mutualisant les ressources. 

La particularité du BeeoTop est de réunir les acteurs du développement durable, dédié aux entreprises et associations (Action contre la Faim, Force Femmes...) engagées dans cette thématique. Il offre la possibilité de louer un espace de travail ou un bureau dans un lieu au design innovant (récup, meubles recyclés par l'entreprise Extramuros, mur en troncs de bouleaux...) et convivial - un pari gagné selon le témoignage de deux « locataires », Grégoire DECAUX de l’agence de communication Inspirience et Kamera VESIC de l’assocation PikPik Environnement.

Prenez une grande inspiration… vous êtes ailleurs.

------
(1) L'espace de coworking BeeoTop est situé au 14 boulevard de Douaumont, 75017 Paris

05 décembre 2013

Visite du centre de traitement des déchets Isseane

Le 23 novembre dernier, l'association Femmes & Développement Durable a inauguré sa première visite de terrain au centre de traitement de déchets Isséane, géré par le SYCTOM à Issy-les-Moulineaux. Réservée aux adhérents, cette sortie a été l'occasion de découvrir in situ ce qu'il advient de nos déchets et se rendre compte des volumes hallucinants qu'ils représentent soit, CHAQUE JOUR, 1200 tonnes de déchets générés par la population parisienne intramuros.

Le site abrite deux filières de traitement : un centre de tri des collectes sélectives (22.000 t/an) qui assure la valorisation des matériaux en vue de leur recyclage (photo 4) et un centre de valorisation énergétique (photo 3) qui traite les déchets non recyclables (460.000 t/an) par combustion, dont la vapeur dégagée permet de chauffer l'équivalent de 100.000 logements et produire de l'électricité.

La visite fut particulièrement instructive et nous pouvons d'ores-et-déjà vous promettre que d'autres suivront.

Photos : © A.BARAL/Femmes & DD. De haut en bas: les immenses tuyauteries, le centre de contrôle, la cuve d'ordures ménagères stockées avant incinération et enfin, l'entreposage des déchets triés.

environnement, déchets, recyclage, visite de terrain, tri, ordures ménagères

18 novembre 2013

Retour sur l'afterwork SenseSchool

ess,senseschool,makesense,entrepreunariat

Le 7 novembre dernier, Femmes & Développement Durable organisait un afterwork pour découvrir le projet SenseSchool grâce aux deux cofondatrices du projet, Marine PLOSSU et Caroline DELBOY, respectivement présidente et directrice générale de SenseSchool - retour sur les moments forts.

Pour rappel, SenseSchool est né de la conviction que notre système éducatif a encore de nombreux atouts à exploiter : des professeurs inspirants, des infrastructures de qualité, divers réseaux de partenaires et des étudiants talentueux qui n’ont de cesse de le prouver. A leurs professeurs, leurs futurs employeurs, leurs parents et bien sûr à eux-mêmes.

Inspiré de l’expérience MakeSense, SenseSchool est une entreprise qui propose aux jeunes d’apprendre à créer, tester et implémenter des solutions aux défis d’entrepreneurs qui repèrent des problèmes dans la société et créent des entreprises pour les résoudre. Deux formats coexistent pour l'instant :

- SenseClass (1 entrepreneur, 1 défi, 1 mission) en partenariat avec des écoles supérieures et des universités, tel que le partenariat avec Euromed Management : 8 équipes de 7 étudiants ont conçu 8 solutions au défi de La Varappe Développement.

- Les SenseAcademy, proposées hors-école et réunissant des équipes pluridisciplinaires, telle la SenseAcademy Siel Bleu début 2013 où une équipe avait pour mission de concevoir et prototyper la première ligne d'objets labélisée Siel Bleu nécessaire à la conduite d'activités physiques adaptées aux personnes fragilisées. Présentation en images du projet à l'afterwork :


Depuis 1 an, SenseSchool a mobilisé près de 1000 étudiants qui ont innové pour résoudre les défis de 33 entrepreneurs sociaux en France et en Europe. Cela vous donne envie d'en savoir plus? Rendez-vous sur le site officiel: www.senseschool.cc

19 juin 2013

LIVRE BLANC et storify - conférence "Biodiversité: nouveau moteur de l'Entreprise"

A la suite notre conférence "Biodiversité: nouveau moteur de l'entreprise?" organisée le 25 avril 2013, nous vous proposons de visionner librement ce livre blanc. Fruit du travail de l'équipe bénévole de l'association, ces 40 pages au format flipbook permettent d'accéder à l'intégralité des interventions, ainsi qu'une bibliographie. Cliquez ci-dessus et le livre s'ouvrira en pleine page. Si vous appréciez notre travail, encouragez-nous en le diffusant - les entreprises ont plus jamais besoin de comprendre les enjeux et s'en saisir!

Mais ce n'est pas tout: la conférence a été live tweetée par l'agence Ondine qui en a fait un très beau storify. Cliquez sur l'image pour le découvrir.

biodiversité, biomimétisme, entreprise, business, RSE, livre blanc

05 février 2013

Compte-rendu de notre débat sur l'Économie et la consommation collaboratives

consommation économie collaborative

La synthèse de la rencontre du 13 décembre 2012 organisée par le réseau Femmes et Développement Durable vient d'être finalisée. Si le compte-rendu complet n'est accessible qu'à nos adhérentes et non-membres présents à la soirée, nous vous proposons de télécharger un extrait, en espérant que ce travail vous convainc d'assister à nos prochains évènements.

L’objectif de ce débat était de réfléchir en présence d'experts autour des enjeux de l'économie collaborative :
- Comment ces nouvelles formes de consommation et d'économie peuvent-elles être mise en œuvre au service du développement durable?
- Comment les entreprises s'adaptent-elles à ces changements?
- Existe-t-il des contraintes règlementaires à respecter lorsqu'on partage du contenu?
- Quelles sont les opportunités en terme de business?
- Quel avenir ces nouvelles approches peuvent-elles avoir? La tendance est-elle durable et viable?

Sont intervenus:

Sarah CORNE, Directrice du Fundraising et de la Communication, PLANET FINANCE -  Organisation de solidarité internationale qui a pour mission de lutter contre la pauvreté par le développement de la microfinance.

Antoine JENOUDET, Président Directeur Général de WECAB - Système de taxis partagés lancés par G7

Xavier PICAN, Avocat associé du Cabinet LEFÈVRE PELLETIER, spécialisé en droit de la Propriété Intellectuelle et Nouvelles Technologies.

Le compte-rendu présente également une synthèse de l'intervention de Katerine MUGFORD, Consultante experte 2.0, TAEMANA Ltd - Cabinet accompagnant les entreprises dans leurs projets de collaboration et de partage - qui a du malheureusement annulé sa venue.

---
Pour en savoir plus sur notre association et/ou adhérer, cliquez ici.

30 octobre 2012

Compte-rendu: "Entreprise et DD : comment garantir la crédibilité de sa communication ?"

entreprise%20communication%20durable.jpg

La synthèse de la rencontre du 4 octobre 2012 organisée par le réseau Femmes et Développement Durable vient d'être finalisée. Si le compte-rendu complet n'est accessible qu'à nos adhérentes et non-membres présents à la soirée, nous vous proposons de télécharger un extrait, en espérant que ce travail vous convainc d'assister à nos prochains évènements.

L’objectif de ce débat était de confronter le point de vue d’acteurs autour des enjeux suivants:
    1. Quels sont les leviers pour bâtir sa réputation/e-réputation en matière de développement durable et, par opposition, quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?
    2. Comment éviter les effets du greenwashing et faire reconnaitre la sincérité de ses actions ? Comment se démarquer d’entreprises moins exemplaires mais plus visibles?
    3. Comment donner une image positive de son activité (notamment au regard d’activités mal perçues par le grand public malgré de réels efforts) ?

femmes-developpement-durable.jpg

Sont intervenus:
Mathieu TAUGOURDEAU, Directeur général pôle entreprises, Groupe SOS, ancien Directeur de la Manufacture Durable, regroupant les agences de conseil et de services en développement durable du Groupe SOS.

Béatrice PARGUEL, chercheur au CNRS, docteur en Sciences de Gestion de l'Université Paris-Dauphine dont la thèse a remporté le Grand Prix BVA de la Recherche en Marketing.

Alexis KRYCEVE, cofondateur du collectif PUR PROJET avec Tristan Lecomte (fondateur d'Alter Eco). Pur Projet accompagne les entreprises dans l'intégration de la problématique du climat au coeur de leur raison d'être et de leurs métiers, en développant notamment des activités d'Insetting (compensation des impacts).

Modératrice: Julie-Marlène PELISSIER, fondatrice de "15 heures 10" (agence de Conseil et Communication), ancienne directrice conseil chez Euro RSCG C&O.

---
Pour en savoir plus sur notre association et/ou adhérer, cliquez ici.

04 avril 2012

Téléchargez le compte-rendu de la conférence "Les réseaux sociaux au service du développement durable et leurs usages par les professionnels"

reseaux sociaux, développement durable, femmes, entreprises

Compte-rendu de la conférence du 6 mars 2012 organisée par le réseau Femmes et Développement Durable

Avec une prise de conscience croissante des citoyens et des entreprises au regard des enjeux de développement durable, dans un monde où l’innovation numérique occupe une place prépondérante, les réseaux sociaux ont rapidement investi le terrain du développement durable. Qu’il s’agisse d'utiliser les réseaux dominants, d’outils spécifiques ou de communautés dédiées, le réseau Femmes & Développement Durable a souhaité faire le point sur ces nouveaux supports avec pour objectif d’apporter des éléments de réponses aux questions suivantes :

  • Sous quelles formes s’articulent les réseaux sociaux autour du développement durable ?
  • Quels sont les profils des utilisateurs et quels sont leurs attentes ?
  • Quels liens les entreprises et les ONG peuvent-elles tisser avec ces réseaux ?
  • Quels bénéfices attendre et quels risques en matière de communication?.

Télécharger le compte-rendu de la conférence (pdf de 2,25 Mo - 11 p.)

26 juillet 2011

Compte rendu - soirée du 14 juin sur "L'entreprise légère"

entreprise,nature et découvertes,wwf,ong,partenariatsNotre soirée-débat du 14 juin avait comme thème "L’entreprise légère", titre du livre co-écrit par Julia HAAKE, Directrice des Partenariats Entreprises du WWF France. Julia Haake, qui est par ailleurs la fondatrice du tout premier réseau Femmes & Développement Durable, est venue nous présenter les grandes lignes de cette logique. Etienne RUTH, responsable Développement Durable de l’enseigne "Nature & Découvertes", nous a donné ensuite apporté son témoignage sur la mise en pratique dans le contexte de l'entreprise.

Le thème central de l'ouvrage porte sur la remise en cause du "toujours plus" et des business models actuels qui sont, par définition, "anti-économie légère", tel l'exemple de l’aviation civile et le tourisme low-cost, la grande distribution, l’industrie du pétrole ou celle de l’automobile. La part de responsabilité des entreprises dans les problématiques environnementales est plus qu’évidente.

Mais comment passer le cap vers une économie légère ? Selon Julia Haake, malgré le mirage de la croissance verte que l’on peut constater depuis le début des années 2000, une rupture est nécessaire pour passer dans cette nouvelle dimension de l’économie légère. Celle-ci repose sur un découplage absolu entre la production de biens plus durables et optimisés en utilisant moins de matières premières. Elle propose comme leviers d’action aux entreprises:

Lire la suite

05 mai 2011

Téléchargez le livre blanc de notre conférence

ville durable, réseau féminin, énergie, mobilité, déchet, sensibilisation

Pour faire suite à notre conférence "Ville de demain : une ville qui respire. Quelle maîtrise des flux pour une ville durable" qui a eu lieu à Paris le 15 mars dernier, vous pouvez désormais télécharger notre livre blanc rappelant les grands enjeux et présentant une synthèse des interventions de nos invités ainsi que du débat qui a suivi avec la salle.

Télécharger le livre blanc (pdf de 1,87 Mo - 30 p.)

 



Sommaire

  1. Préface
  2. English summary – Key findings
  3. Introduction aux enjeux
  4. Synthèse de la table ronde
  5. Conclusions
  6. Pour aller plus loin

15 janvier 2011

Réunion le 25 janvier autour des cosmétiques bio

Pour commencer l'année en beauté, le réseau F & DD a décidé d’assumer totalement sa féminité en axant sa réunion sur le thème "Quelle labellisation pour les cosmétiques bio ?". Nous avons donc accueilli Claire GAGLIOLO, Directrice de la société OFFICINEA (cosmétiques bio) et partenaire de KITAO (gestionnaire de spas dans l’hôtellerie haut de gamme), dirigé par Priscylle TESOR, qui a rendu possible notre réunion dans le bar cosy de l’hôtel Oceania Paris porte de Versailles.

officinea.jpgAprès avoir longtemps travaillé dans l’industrie pharmaceutique, Claire a créé sa société en 2007, basée à Antibes, avec la volonté d’élaborer des produits bio à l'odeur et texture agréable, made in France. Elle travaille ainsi avec une vingtaine de sous-traitants situés pour la plupart dans la région de Grasse.

Bonne nouvelle, contrairement aux idées reçues, les soins bio peuvent se conserver, parfois plus de 36 mois ! Petit conseil de Claire : tant que l’aspect de votre produit n’a pas changé (texture ou odeur identique), inutile de les jeter même s’ils sont officiellement périmés.

Lire la suite