Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 janvier 2012

Les femmes, facteur de réussite dans l'entreprise

entreprise, femme, réussite, managementNous le savions, bien sûr! Les femmes sont un formidable vecteur de réussite pour les entreprises, que ce soit en terme de créativité, de gestion ou de meilleur encadrement. Voici  un florilège d'études en ce sens pour enrichir vos discours. Par Alric BARAL, directeur de Greenvibes, cabinet de conseil & veille en Environnement et Développement durable.

"Dans les TPE, les femmes sont de bien meilleures gestionnaires que les hommes" (L'Entreprise, 26/06/2011) d'après un baromètre réalisé par Manageo - extraits: "Lorsqu'elles sont dirigées par des femmes, les TPE connaissent trois fois moins de défaillances (...). Elles ne représentent que 21,9 % des (...) redressements et des liquidations judiciaires, contre 78,1 % pour les hommes".


L'efficacité d'un groupe à coopérer est liée au nombre de femmes qui le constitue: tel est le résultat mis en avant par des chercheur du MIT et de l'Union College ("Evidence for a Collective Intelligence Factor in the Performance of Human Group", paru dans Science, 30/09/2010). L'intelligence collective d'un groupe ne repose sur l'intelligence de chacun, mais de leurs capacités à se comprendre. Or, plus le groupe comporte de femmes, plus cette intelligence collective est accrue - de quoi donner des idées aux managers et autres conseils d'administration...

"Plus l'encadrement est féminin, plus l'entreprise réussit" (Rue89, 21/02/2010) - article basé sur une étude de Sophie Landrieux-Kartochian, maître de conférences en Sciences de gestion à l’Université Paris 1-Panthéon Sorbonne (source: CNRS "Travail, genre et sociétés" d'avril 2010) - extraits: "les entreprises ayant un taux de féminisation élevé obtiennent de meilleurs résultats que les autres (...). L'encadrement des entreprises du CAC40 est en moyenne féminisé à hauteur de 29,59% avec un minimum de 8% (EADS) et un maximum de 57% (LVMH et Hermès). [Or], une étude réalisée sur les entreprises du CAC40 sur la période 2002-2006 montre que les entreprises ayant un taux de féminisation de leur encadrement supérieur à 35% ont des performances supérieures aux autres en matière de croissance, de rentabilité, de productivité du travail et de création d'emplois. [Ce seuil] est important car il a été identifié par des sociologues comme étant le seuil minimum pour qu'une minorité au sein d'une organisation influence le fonctionnement de celle-ci (...). La diversité des sexes apporte une diversité des systèmes de représentation des individus et donc des questionnements et des solutions différentes."

"Féminiser le management, c'est bon pour l'entreprise" (L'Entreprise, 3/11/2008) - extraits: "De plus en plus d'entreprises nomment des femmes dans leurs équipes de direction. Non par souci du politiquement correct, mais parce que cela est rentable (...). [Cette orientation] permet de mieux comprendre et intégrer les attentes des clients, lorsque ce sont en fait des clientes (...). Les entreprises qui féminisent leur management se donnent les moyens d'améliorer leur climat social". L'article est illustré par de nombreux témoignages d'entreprises et de cabinet de recrutement.

Il existe bien d'autres études: n'hésitez pas à envoyer des sources/liens en commentaires ci-dessous.

Les commentaires sont fermés.